Combien rapporte l'argent placé en banque ?

Argent placé en banque
Combien rapporte l'argent placé en banque ?

Dans le système bancaire, l'investissement d'un capital confronte l'adhérent à plusieurs offres de placement dont la rentabilité et les risques encourus varient d'un support à l'autre. La question que l'on se pose avant tout projet de placement est bien sûr, combien rapporte l'argent placé en banque ?

Dans quelle mesure un investissement est-il suffisamment rentable au niveau du système bancaire ? Afin de déterminer le taux de rentabilité d'un placement bancaire, il convient de définir les types de support les plus utilisés et fiables du moment et d'en déduire le seuil de rentabilité selon un indice de placement prédéfini au cours d'une période.

La rentabilité des livrets bancaires

A ce jour, il existe 4 livrets défiscalisés qui ne comportent pas d'impôt, avec un rendement réglementé qui n'est pas fixé par l'établissement bancaire, mais par l'État. À savoir, le Livret A et son homologue le Livret Bleu, le LDD (Livret de Développement Durable), le Livret Jeunes et le Livret d'Epargne Populaire (LEP).

  • En ce qui concerne les livrets basiques (Livret A et Bleu), leur rémunération est de 1,75% du capital investi, plafonné à 22.950 €. Cette rémunération ne convient qu'à une seule personne qui d'ailleurs, ne peut détenir ou cumuler plusieurs livret A ou Bleu.
  • Pour le LDD, qui vient en complément du Livret A, la rémunération est identique à cette dernière, mais dispose d'un plafond plus restreint : 12.000 €.
  • Pour le Livret jeunes qui comme son nom l'indique, est réservé aux jeunes dont la tranche d'âge, se situe entre 12 et 25 ans. La rémunération de ce livret est toutefois très attractive, avec un taux pouvant varier entre 2,5% et 4 % pour un plafond restreint à 1.600 €
  • Enfin, le LEP qui est aussi réglementé, mais beaucoup plus contraignant que ces homologues sont rémunérés à 2,25% avec un plafond de 7.700 €

Du côté de l'assurance-vie

Support patrimonial par excellence qui va bien au-delà du simple placement d'argent, l'assurance-vie est actuellement considérée comme étant le type de placement préféré des Français, du fait de ses avantages fiscaux et la facilité de transmission de patrimoine.

Au cours de la souscription, les banques populaires peuvent proposer à l'investisseur 3 supports d'investissement, à savoir : un contrat en euros, un contrat en unité de compte ou un contrat multi support.

Soumis à un régime fiscal bien spécifique, il est assez difficile de déterminer d'une manière précise la rentabilité d'une assurance-vie, notamment en cas de succession du patrimoine. ce cas fait l'objet de règles très favorables, mais ce qui est sûr c'est que les rendements des contrats en euros ont connu une forte baisse depuis quelques années, mais demeurent néanmoins plus accessibles, profitables et sécuritaires que les produits monétaires.

Pour plus de précision dans la détermination du rendement de l'argent placé dans l'assurance-vie, les experts en matière de finance, comme Monsieur Frédéric Hottinger, conseillent les investisseurs de tenir compte aussi bien des performances que des frais appliqués lors de la souscription à un contrat.

En faisant attention à tous les paramètres et en suivant les astuces d'un conseiller en gestion de patrimoine, certains contrats peuvent afficher jusqu'à 100% de participation aux bénéfices, qui relève plutôt d'une réalité comptable que financière.